Add Listing
  • You have no bookmark.

Your Wishlist : 0 listings

Sign In

Présentation

Le Carré des Halles, va bientôt célébrer  son quarantième Anniversaire,  en 2021 exactement.
Depuis déjà près de quarante ans, Alain Creton et son bar le  « le Carré », comme on l’appelle couramment, ont ravi de tous les fans et musiciens de rock.
Vous ne connaissez pas le Carré ! Est-ce possible ? C’est une institution du quartier. Tellement différents des bars avoisinants, tellement différents de ces « bars-boîtes », tellement agréable de se retrouver dans un bar où rien ne semble faux, où l’on est surpris par l’authenticité, la sympathie, la convivialité et l’ouverture d’esprit du personnel comme de la clientèle.
40 ans déjà qu’Alain a ouvert ce bar qui fait maintenant figure de référence sur la scène rock métal de la métropole lilloise. Ah Alain, tout en humour, en cheveux et en tendresse. Toujours le mot pour rire, toujours une petite phrase pour vous accueillir. Vous arrivez, il est 20h, Alain vous demandera surpris : « T’es déjà levé ? ».
Mais attention, pas besoin d’être fan de rock et de métal pour apprécier l’endroit, pas besoin d’être chevelu, il faut juste avoir envi de passer un bon moment pour se rendre au Carré des Halles.
Prenez garde, il est plus facile que l’on ne le pense de devenir « accro » du Carré. Demandez à tous ces habitués qui s’y rendent depuis plusieurs décennies. Robert, le baron, Jeff et tant d’autres. Ils y sont venus « histoire de boire une chope » et ne l’ont plus quitté. On ne peut que les comprendre ! Un cadre où tout est bois et métal, tout en ombres (c’est le soleil qui les rend sombre !), plus de quinze bières à la pression, un accueil plus que chaleureux, voilà la recette du Carré. Et nombreux d’entre nous y ont succombé. C’est pour cette raison que l’on y rencontre une pléiade de gens différents. « Des gens qui ont une crête sur la tête, des gens qui ont une cravate autour du cou, des jeunes, des moins jeunes… », voici ce que Guillaume (un des serveurs) répondit quand je lui ai demandé de me parler de la clientèle du Carré. Une telle diversité, c’est rare en France.
A partir de seize heures, vous pouvez vous rendre au Carré pour prendre un café puis il est l’heure de l’apéro. Le ton monte, paroles et musique. Il se peut que l’apéro traine en longueur et que vous finissiez votre soirée au Carré. Le jeudi, avis aux amateurs de métal. Une soirée d’écoute y est organisée. Le dimanche, de 18 heures à minuit on peut aussi venir apaiser le traditionnel cafard dominical.
« Le saucisson c’est bon… ». Les serveurs ne serviront plus rien… un rituel depuis 15 ans. « Le saucisson c’est bon avec des petits oignons… ». Une chanson composée par un pote d’Alain qui tous les soirs fait office de générique de fin. Il n’est pas loin de deux heures.

Noemie D.

Heures d'ouverture

Now Closed
[dpProEventCalendar id=1]

Fait parti de l'association :

    [dpProEventCalendar id=1]

    Sur la carte...

    0
    Close

    Your cart